7 tendances RH à surveiller en 2023

7 tendances RH à surveiller en 2023

Les ressources humaines constituent désormais une fonction particulièrement sollicitée au sein de l’entreprise. Elles doivent s’adapter aux évolutions de la société et aux bouleversements que connaît le monde du travail, notamment :

  • la pénurie de main-d’œuvre ;
  • la recherche d’un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle ;
  • la digitalisation des métiers et des environnements professionnels ;
  • les difficultés à mobiliser les salariés.

Comment évoluera la fonction RH dans le contexte post-pandémique actuel ? Nous avons identifié les 7 grandes tendances RH à surveiller en 2023.

Le bien-être au travail

Enjeu de santé publique, le sujet du bien-être au travail continue de prendre de l’ampleur en 2023. Les entreprises comprennent que l’épanouissement au travail est au croisement de différentes notions : productivité, performance et fidélisation des salariés. Autant d’éléments qui rejaillissent sur la compétitivité des entreprises.

D’après la Commission de la santé mentale du Canada, 500 000 Canadiens s’absentent chaque semaine du travail en raison de problèmes de santé psychologique. En France, la question de la santé mentale des travailleurs est également prégnante, en particulier celle des jeunes (moins de 30 ans), qui se disent plus stressés que l’ensemble des travailleurs.

La mise en lumière de ces chiffres oblige les employeurs à se saisir de cette question. Comment mettre en place une politique de bien-être au travail efficace ? En partant des besoins et des attentes des salariés, et en évaluant régulièrement les actions mises en place.

Pénurie de main-d’œuvre

D’après la Dares, la France affiche un taux de démission élevé, mais pas inédit. Certains secteurs d’activité peinent particulièrement à recruter : restauration, santé, aide aux personnes, BTP. Face à ces difficultés de recrutement, les entreprises doivent désormais être attentives aux aspirations des salariés. Il s’agit de détecter d’éventuels salariés susceptibles de quitter l’entreprise, mais aussi de comprendre ce qui freine certains candidats à la rejoindre, et ce qui pourrait les inciter à franchir le pas.

Les jeunes travailleurs ont des attentes spécifiques, en particulier en matière d’autonomie et d’organisation du travail. 2023 devra faire émerger de nouveaux modes d’organisation et de management susceptibles de répondre à ces aspirations. En voici quelques exemples :

  • Management collaboratif,
  • Télétravail total,
  • Travail asynchrone,
  • Congés illimités
  • Intrapreneuriat.

Engagement des salariés

Le phénomène de « démission silencieuse » ou « quiet quitting » gagne en popularité. Si le concept n’est pas récent, la nouveauté est que les salariés ne cherchent plus à cacher leur désengagement. Les employeurs sont sensibles au phénomène et sont conscients de la nécessité de renforcer l’engagement des employés.

D’après un baromètre BVA et Human & Work publié en octobre 2022, l’engagement des employés est le principal défi auquel devront s’atteler les DRH français en 2023. Le renforcement de la cohésion interne et de l’ambiance de travail ou encore le développement du management individualisé font partie des actions envisagées.

Organisation du travail : la flexibilité

La flexibilité au travail n’est plus une exception, mais un nouveau standard. Le recours massif au télétravail durant la crise sanitaire a fait émerger chez les salariés un nouveau rapport au temps et au travail. Le retour en arrière n’est pas envisageable.

Les entreprises ont quant à elles pris conscience des avantages offerts par la flexibilité organisationnelle :

  • meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ;
  • agilité ;
  • efficacité ;
  • réduction des coûts liés à l’absentéisme ; etc.

C’est d’ailleurs pour cela que nombre d’entre elles réinterrogent leur manière d’organiser le temps de travail et adoptent de nouvelles mesures en ce sens :

  • télétravail partiel ou total (mais non imposé) ;
  • semaine de 4 jours ;
  • vacances illimitées ;
  • flexibilité des horaires de travail, etc.

Inclusion et diversité

Le travail sur l’inclusion et la diversité sera également l’un des grands défis RH pour 2023. Le contexte social et sociétal pousse les entreprises à se saisir de ces questions : libération de la parole des femmes sur la question des violences sexistes et sexuelles, mises en lumière de discriminations à l’embauche et au sein des entreprises, difficultés d’intégration des travailleurs handicapés, etc.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie pour les DRH ?

  • Mise en place de politiques RH pour lutter contre les discriminations à l’embauche ;
  • création ou renforcement de dispositifs d’alertes au sujet de comportements discriminatoires ;
  • inclusion des profils seniors;
  • intégration de profils atypiques (salariés neuroatypiques, par exemple) ; etc.

La technologie

L’intégration de la technologie dans la gestion des ressources humaines s’est renforcée ces dernières années. Elle se poursuit néanmoins dans plusieurs domaines :

Les outils technologiques tels que le logiciel SIRH SIGMA-RH viennent en soutien à la fonction RH. Cette tendance constitue une opportunité pour les services de ressources humaines. Elle leur permet de se délester d’un certain nombre de tâches administratives qui peuvent être réalisées par la technologie.

Ce gain de temps permet aux chargés de ressources humaines de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. Ils peuvent enfin prendre en charge des situations complexes qui nécessitent de faire appel à des capacités relationnelles plus développées, dont les IA ne sont pas dotées.

La marque employeur

L’actualité RH étant riche, toutes les entreprises n’ont pas les mêmes manières d’aborder ces enjeux. Celles qui souhaitent se démarquer ont tout intérêt à bâtir une marque employeur, à se construire une identité forte, avec une culture et des valeurs singulières. Autrement dit, il s’agit d’apprendre à se démarquer pour favoriser l’attraction de nouveaux talents et cultiver leur engagement.

Développer sa marque employeur, c’est apprendre à valoriser ce qui peut être engageant pour les collaborateurs. Comme :

  • des conditions de travail attractives ;
  • un environnement intéressant ;
  • une culture d’entreprise solide et engagée ;
  • des politiques RH inclusives.

Les sujets RH foisonnent. Pour les entreprises, il s’agit là d’opportunités pour se démarquer. La marque employeur va continuer à occuper une bonne place au palmarès des actus RH 2023.

Les 5 influenceurs RH à suivre